L'histoire du parfum dans la Grèce Antique

Le parfum a accompagné l'être humain tout au long de son histoire. Après le parfum en Egypte, nous allons aujourd'hui découvrir l'histoire du parfum dans la Grèce Antique pour apprendre comment ils utilisaient le parfum et comment ils ont influencé sa fabrication et sa distribution en Europe.


Les parfums en Grèce

Les Grecs avaient un grand nombre de dieux, Dans leur vie, tout était associé à un mythe, tout avait un lien avec le divin. Il en allait de même pour le parfum. Ce sont les habitants de l'Olympe qui ont été les premiers à utiliser les arômes pour la toilette et qui ont enseigné aux hommes et aux femmes l'usage des parfums. On raconte que Aphrodite s’est piquée avec l'épine d'une rose blanche et inodore. Elle l'a tachée de son sang, la rendant rouge. Et Éros, captivé par la beauté de la fleur, la embrassé, et lui a donné ainsi son parfum enivrant.


Le développement de la parfumerie chez les Grecs a commencé en Crète et dans d'autres colonies. Les parfumeurs de ces pays s'installèrent dans les villes grecques et les habitants apprirent rapidement cet art. Ils sont devenus de grands maîtres dans la production de parfums et d’onguents, les exportant vers toute l’Europe. On pense qu'ils ont été les premiers à créer des parfums liquides. Ils les emballaient dans de précieux flacons en plomb, en argent, et en or, et plus communément en albâtre. Le tout avec les décorations de leur propre culture.


Les Hellènes utilisaient un parfum différent pour chaque partie de leur corps. Marjolaine pour les cheveux, huile de palme pour la poitrine, menthe pour les bras, thym pour les genoux, huile d'origan pour les pieds, etc. Ils se parfumaient après le bain ou avant d'assister à un événement spécial. C'est-à-dire, tout comme nous maintenant. Dans les gymnases grecs, il y avait un endroit consacré à l'hygiène personnelle et là, ils disposaient de nombreuses fragrances pour se parfumer avant de partir.


Ils pensaient que les bonnes odeurs effrayaient les mauvais esprits.  De fait, les morts étaient enterrés bien parfumés et accompagnés d'un flacon de parfum. Ils considéraient également que les parfums avaient des propriétés curatives.


Les arômes les plus utilisés par les Grecs sont : la myrrhe, la menthe, la marjolaine, le thym, l'origan, le myrte et la fleur d’amandier. Et chacun de ces arômes avait, bien sûr, une origine divine.

Voici quelques parfums de notre catalogue qui contiennent ces ingrédients.


Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés